Saint Bernard: le géant affectueux

Si Saint Bernard se transformait soudainement en homme, ce serait un modèle, un idéal d'humanité, révélant les défauts de tous les autres par sa seule existence. La race de chien Saint-Bernard est une sotte folie, une gentillesse avec les poings, un esprit vif et une modestie naturelle. Avec toute sa splendeur, le Saint-Bernard n’est pas pressé de se faire valoir, de soutenir et de protéger tous ceux qui en ont besoin.

Historique

En 1050, un monastère a été érigé à l'emplacement des ruines d'un ancien temple, véritable refuge et refuge pour les voyageurs qui ont osé franchir le col de Mon Joo. Aux frontières de l'Italie et de la Suisse, dans les bras des montagnes alpines, les voyageurs étaient confrontés à des forces parfois irrésistibles - pluies de glace, brouillard impénétrable, falaises rocheuses escarpées et creux, avalanches de neige.
Toute la vie de l'archidiacre Bernard de Menton a été la fondation, le soutien financier et spirituel du monastère. Après la mort de Bernard d’Aoste, on comptait parmi les saints; non seulement les chiens portent son nom, mais aussi le monastère et ses deux laissez-passer - Grand et Petit Saint-Bernard. L’histoire de la race Saint-Bernard est étroitement liée à l’histoire du centre de soins palliatifs, qui existe aujourd’hui grâce aux dons de fidèles.
Les ancêtres des Saint-Bernard, qui vivaient au monastère il y a un millénaire, ressemblaient peu aux favoris d'aujourd'hui. Par exemple, le légendaire Barry, qui a sauvé 40 personnes en 12 ans, était deux fois plus petit que les géants à fourrure actuels. La description de la race Saint-Bernard, proche du moderne, ne concerne que le milieu du XIXème siècle. Les ancêtres des St. Bernards se sont agrandis et ont acquis des manteaux de fourrure après la ruée vers Terre-Neuve. C'était une mesure nécessaire: à l'hiver de 1830, presque tous les chiens du monastère sont morts à la suite de températures anormalement basses.
Les futurs sauveteurs à quatre pattes étaient préparés au travail pendant deux ans. Un chien dressé a senti l'odeur d'un homme pendant un demi-kilomètre et a senti les voyageurs enterrés vivants à travers une couche de neige de cinq mètres! Ils travaillaient en groupes: pendant que deux chiens creusaient et réchauffaient une personne, les autres couraient au monastère, attiraient l'attention des moines et les conduisaient au voyageur sauvé. L’histoire séculaire de la race Saint-Bernard est devenue connue du monde après avoir accouplé des chiens monastiques avec des terres neuves shaggy. Les chiots qui héritent d’un riche manteau de fourrure ont fait un travail pire: les longs cheveux se sont rapidement mouillés et recouverts de glaçons, gênant les mouvements du chien. Les moines ont trouvé un moyen: des chiots à poil court sont restés dans l'abri et des enfants en peluche ont été offerts aux pèlerins et aux voyageurs.
En surmontant les Alpes, Saint-Bernard a conquis facilement et définitivement le cœur des citadins. Les films sont tournés sur des géants de bonne humeur, des poèmes leur sont dédiés, des monuments sont érigés en leur honneur. Et bien que très peu d’entre eux décident d’acquérir un tel ami, tout le monde connaît le visage de Saint Bernard.

Apparence

Tout d’abord, vous faites attention aux dimensions: au moins 65 et 70 cm Au garrot, au plus 90 cm, muscles en acier, une tête et une bouche énormes, dans lesquelles le poing d’un homme adulte tient facilement. Un dos droit, une poitrine large, un cou puissant, des pattes puissantes, il est tout simplement impossible de regarder sans une aspiration enthousiaste un chien d’une telle constitution et d’une taille aussi impressionnante. Et le standard de la race Saint-Bernard semble se moquer des personnes craintives du géant: la croissance au garrot n’est pas limitée si le chien est parfaitement complexe. L’essentiel est que le chien, ne prêtant pas attention à son poids énorme, se déplace facilement et puisse, comme ses anciens ancêtres, escalader les falaises rocheuses et se frayer un chemin à travers des couches de neige épaisses d’un mètre.
Une grande attention est accordée à la forme de la tête: un front large, des arcs superciliaires prononcés, des oreilles pendantes épaisses de taille moyenne, un museau large et un nez large et légèrement anguleux - le chien doit respirer librement, sans enrouement ni essoufflement. Et il est très important que la race de chiens Saint-Bernard ne ressemble pas à quelque chose de plié: les paupières, les crocs, les plis sur le visage et la tête, et une suspension sur le cou ne doit pas trop pendre. La peau épaisse, bien que lâche, resserre le corps sans former de gros plis excessivement affaissés.
Shaggy St. Bernard est orné de "pantalons", "col" et d'une queue recouverte d'une épaisse laine. Le manteau de saint-bernard à poil long et à poil court doit être droit et non froncé. Lain dur au toucher, épais, bien ajusté. La couleur est la même: la partie inférieure du corps, la gorge et la poitrine, les pattes, le bout de la queue et le trou de forage sur la tête sont blancs et la partie supérieure est de couleur jaunâtre ou rouge saturée.

Caractère et entraînement

Parlant de la nature de ces chiens, la description de la race Saint-Bernard est involontairement associée à leur patrie. Doux et souple, comme le fromage suisse. Délicat et soyeux, comme le chocolat suisse. Fiable et inébranlable, comme une banque suisse. Précis et fiable, comme une montre suisse. Le nom de la race convient étonnamment à ces chiens. "Sen" est un saint. Et le nom de Bernard est interprété comme un ours courageux et fort.
Saint Bernard n'est pas un véhicule de combat! La taille impressionnante et le rugissement formidable effrayeront le délinquant, mais traîner ces chiens à travers le système ZKS, développer artificiellement la colère et l'agression en eux sont inacceptables. Les Bernois sont naturellement amicaux, préférant analyser la situation et avertir plutôt que d’attaquer. Briser la psyché d'un philosophe doux est déraisonnable et dangereux.
Si le propriétaire comprend au moins un peu la psychologie des chiens, il n'y aura aucun problème à élever un «bébé». St. Bernards sont étonnamment logiques, simples et ouverts. Ils acquièrent facilement les compétences nécessaires sans montrer une domination excessive. Ils sont attachés à la famille, aiment sincèrement et ouvertement le propriétaire. La caractéristique généralement acceptée de la race Saint-Bernard, en tant que chien de famille absolument sûr, n’est bien sûr pas très vraie. Ils ont besoin de formation et de formation pas moins que les autres chiens. Mais St. Bernards est vraiment sobre vis-à-vis des enfants, des étrangers et des animaux domestiques.

Maintenance et entretien

Saint Bernard - une race de chien de contenu hors de la ville. Et pas seulement parce que le géant sera mal à l'aise dans l'appartement. Ces chiens ont besoin de marcher pendant plusieurs heures, de faire de la randonnée ou de s'entraîner. Ils en ont besoin physiquement - dans un espace confiné, le chiot grandit avec une névrose nerveuse et excitable, des maladies articulaires et un système cardiovasculaire se développent.
Une bonne nuance du contenu de Saint-Bernard est une alimentation correcte. Une charge importante sur les articulations, un manque de minéraux et une tendance à prendre du poids peuvent entraîner une dysplasie, des dislocations, des fractures et d'autres problèmes. Le choix du menu doit être confié à l'éleveur ou limité à un aliment professionnel.
Le soin des cheveux serait simple sinon pour la taille. Le riche sous-poil pendant la mue est facile à coiffer, Saint-Bernard mentalement stable endure calmement toutes les manipulations, mais un tel géant gratte et gratte! Et si vous ne grattez pas, des touffes de laine seront partout. Le reste n'a rien de spécial: nous suivons les oreilles, les yeux, la longueur des griffes, les dents propres - tout est comme d'habitude.

La santé

Les Saint-Bernard sont des chiens de ce qu'on appelle "tard" en train de grandir. Si, dans un délai de trois ans au maximum, le propriétaire surveille attentivement le régime alimentaire et promène le chiot suffisamment, le bébé grandira comme un géant fort et robuste. Avec l'âge, des problèmes de cœur et d'articulations peuvent apparaître, mais, comme mentionné ci-dessus, la source du mal est une alimentation inadéquate. Les chiens aux paupières trop affaissées développent souvent des maladies chroniques des yeux. Dans certaines lignes, une prédisposition au cancer est décelée - une occasion de se tourner vers un éleveur expérimenté, ignorant les publicités des amoureux.

Loading...